Auteur Sujet: petit voyage dans le temps...  (Lu 860 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne AL76

  • régulier
  • ***
  • Messages: 68
  • AVSi en Seine-Maritime
    • Voir le profil
petit voyage dans le temps...
« le: 07 décembre 2008 à 13:27:54 »
Bonjour !

Personnellement je n'aime pas du tout les tournures que prennent notre système éducatif français... Permettez-moi de vous faire part d'un texte trouvé par hasard et qui nous fait imaginer à quoi pourra ressembler notre futur proche :


La journée d'Enzo - 3 septembre 2012

Enzo est assis à sa place, parmi ses 42 camarades de CP. Il porte la vieille blouse de son frère, éculée, tachée, un peu grande.
Celle de Jean, au premier rang, est toute neuve et porte le logo d'une grande marque automobile.
La maîtresse parle, mais il a du mal à l'entendre, du fond de la classe. Trop de bruit. La maîtresse est une remplaçante, une dame en retraite qui vient remplacer leur maîtresse en congé maternité.

Sa maîtresse a fait la rentrée, il y a trois semaines, puis est partie en congé. La vieille dame de 69 ans est là depuis lundi, elle est un peu sourde, mais gentille. Plus gentille que l'intérimaire avant elle. Il criait fort et puis il expliquait mal.

Du coup Enzo ne comprend pas bien pourquoi B et A font BA, mais pas dans BANC ni dans BAIE ; ni la soustraction ; ni pourquoi il doit connaître toutes les dates des croisades. On l'a mis sur la liste des élèves en difficulté, car il a raté sa première évaluation. Il devra rester de 12 à 12h30 pour le soutien. Sans doute aussi aux vacances. Avant, il y avait des maîtres et des maîtresses spécialisés qui venaient aider les élèves à l'école, pendant le temps de la classe, on les appelait les maîtres du RASED, mais aujourd'hui ils ont disparu.

Hier, Enzo avait du mal à écouter la vieille dame, pendant le soutien ; son ventre gargouillait. Quand il est arrivé à la cantine, il ne restait que du pain. Il l'a mangé sous le préau avec ceux dont les parents ne peuvent déjà plus payer la cantine.

Enzo a commencé l'école l'an dernier, à 6 ans. L'école maternelle n'est plus obligatoire, c'est un choix des mairies, et la mairie de son village ne pouvait pas payer pour maintenir une école. Son cousin Brice a eu plus de chance : il est allé à l'école privée à 3 ans, mais ses parents ont dû payer. La sieste, l'accueil et le goûter n'existent plus; il faut se débrouiller seul pour les habits
et les toilettes : pas assez de personnel. Les enseignants, mal payés par la commune, gèrent leurs quarante à cinquante élèves chacun comme une garderie. L'école privée en face a une vraie maternelle, mais seuls les riches y ont accès…

Enzo est au fond de la classe. La chaise à côté de lui est vide. Son ami Saïd est parti, son père a été expulsé le lendemain du jour où le directeur de l'école (un gendarme en retraite choisi par le maire) a rentré le dossier de Saïd dans Base Élèves (logiciel de l'Education Nationale). Il ne reviendra  jamais. Il paraît qu'il n'avait pas de papiers... Alors Enzo fait très attention : chaque matin il met du papier dans son cartable, dans le sac de sa maman et dans celui de son frère.

Le copain d'Enzo, Antoine, lui non plus n'est plus là. Il avait besoin de quelqu'un pour l'aider à travailler et apprendre car il est handicapé et qu'il ne voyait pas bien le tableau. Mais Julie, son AVS (auxiliaire de vie scolaire) n'est plus là pour l'aider; on n'avait plus de sous pour la payer et on l'a renvoyée. Alors Antoine reste chez lui.

L'an prochain Enzo devra prendre le bus pour aller à l'école. Il devra se lever plus tôt et rentrer plus tard car l'EPEP (établissements publics d'enseignement primaire) qui gère son école a décidé de regrouper les CP dans le village voisin, pour économiser un poste d'enseignant. Ils seront 45 par classe. Que des garçons. Les filles sont dans une autre école.

Il lui tarde la récréation. Il retrouvera Cathy, la jeune soeur de maman. Elle fait sa deuxième année de stage pour être maîtresse dans l'école, dans la classe de monsieur Luc. Monsieur Luc remplace monsieur Jacques, qui a été renvoyé, car il avait fait grève.

Cathy a les yeux cernés : le soir elle est serveuse dans un café, car sa formation n'est pas payée. Elle dit : « A 28 ans et un bac +5, servir des bières le soir et faire la classe la journée, c'est épuisant. » Surtout qu'elle dort dans le salon chez Enzo, elle n'a pas assez d'argent pour se payer un loyer.

Après la récréation, il y a le cours de religion et de morale, avec l'abbé Georges. Il faut lui réciter la vie de Jeanne d'Arc et les dix commandements par cœur. C'est lui qui organise le voyage scolaire à Lourdes, à Pâques. Sauf pour ceux qui seront convoqués pour le soutien...
Enzo se demande pourquoi il est là.


Ne restons pas passifs... Je fonde beaucoup d'espoir en soutenant l'UNAISSE, rejoignez-nous si ce n'est déjà fait : )

Hors ligne Cécile

  • Elle est pas belle la vie ? CARPEDIEM
  • vétéran
  • ********
  • Messages: 360
    • Voir le profil
    • Apprendre@Apprendre
Re : petit voyage dans le temps...
« Réponse #1 le: 07 décembre 2008 à 16:35:25 »
pfffffffffffffffffff

Vite ne resté pas passif et venez nous rejoindre là :

http://unaisse.free.fr/actu_08_09/enquete.html
Cécile AVS 4éme année

Chef d'Entreprise (non mais alors......)
http://soutiens-scolaire81.e-monsite.com/accueil.html
39ans Mariée à Christophe
3 enfants
Loïs et Léo 10 ans
Lisa 14 ans écrivains ici :
http://www.manuscrit.com/catalogue/textes/fiche_texte.asp?idOuvrage=9632
1 chat Tom 1 chiotte Calli